cum vix justus sit securus

J’étais là travaillant sagement comme tout bon salarié dont la motivation n’a pas encore été entièrement sapée en ce jour de rentrée fraîche et ensoleillée (en bossant de mon salon, je vois le soleil sans sentir le froid) et je me suis dit « tiens un peu de classique » et justement j’avais trouvé un concert filmé du requiem de Mozart de Karl Böhm et si tu me lis un peu tu sais déjà que c’est dans le top 3 de mes obsessions, le requiem par Böhm, avec les noix de cajou et les filles qui ont le regard oblique après quelques verres, bref, je met ça, en bruit de fond pensais-je, et puis je commence à regarder, c’est rigolo tous ces choristes d’il y a quarante ans, les filles choucroutées à mort comme des speakerines de l’ORTF et les gars tous brillantinés plaqués en arrière avec les mêmes lunettes que Pompidou, et puis je commence à écouter, et puis voilà, encore la même putain de faille spatio-temporelle, une heure les mains immobiles au-dessus du clavier avec le regard oblique sans même avoir bu, à chaque fois à chaque fois, pour tout te dire j’ai jamais osé aller le voir en vrai dans une vraie salle (ou église, encore pire), j’ai peur de me répandre, mais bon, merde alors, donc j’ai mis ça aussi dans mes résolutions, advienne que pourra, le requiem in vivo, 2010 n’aura aucune tenue c’est moi qui vous le dit, une année en lin froissé que voilà, ça changera après une année en cachemire qui finit par boulocher.

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s