such a nice present

J’achète toujours du sentbon et des livres à ma mère, du sentbon depuis que j’ai découvert que c’était une femme aussi ma mère (rigole pas, c’est pas évident pour tous les garçons), des livres parce qu’elle est un peu larguée et que si je la laisse choisir, elle va se cogner tout Musso et merde non. Cette année elle va se taper du MacCarthy, du Nizan, du Ballard et du Carrère. Elle va pas mourir de rire ma mère, j’te prie de croire, j’ai réalisé ça une fois passé à la caisse, tant pis.
J’achète des livres aussi à mon père mais lui c’est pour le forcer un peu, des fois des histoires de gangsters parce que je crois qu’il l’a été un peu gangster, enfin juste au bord du gangster, celui qui porte les caisses à côté du vrai, il aurait pu mal tourner, il aurait dû, il était un peu programmé pour, c’est une génération qui n’existe plus, du genre qui a toujours un peigne sur lui tu vois, et aussi des fois je lui prend des histoires de guerre, ça revient un peu au même que les gangsters remarque, et puis c’est aussi une génération qui l’a connu, la guerre, à un âge où t’imprime bien ces choses, les cadavres qui flottaient tous gonflés sur la Seine derrière les abattoirs réquisitionnés par l’occupant, il avait l’âge de mon fils et il jouait avec ses copains à lancer des cailloux pour les faire couler les cadavres, aussi ils posaient des balles sur les rails et quand le train passait ça fusait dans tous les sens, la roulette russe du pauvre, un jeu comme un autre, si personne te dit que c’est con tu trouves ça rigolo, c’était une époque où tout était relatif.
J’ai déjà essayé plein d’autres trucs pour mes parents, mais en général ça leur plait pas et je le vois bien dans le ton que le « non non j’suis contente merci » il racle un peu le gosier, il faut accepter aussi, que ses parents n’aiment plus trop les surprises, c’est pas comme s’ils en attendaient beaucoup des joyeuses à l’avenir. Non maman, je vais pas me marier, c’est pas ça la nouvelle, assied-toi tu vas encore faire de l’hypertension.
Mon fils aussi veut des bouquins, et des étagères pour les ranger parce que là ça déborde sec.
Un Noël tout en pâte de sapin suédois, un Noël bio.
A part le sentbon, mais écolo ne rime pas forcément avec schlingo.

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s